4 Massages Contre la Constipation qui Facilitent le Transit

La constipation se manifeste par un mauvais transit intestinal et  touche plus facilement les femmes que les hommes.

Elle a différentes sources: le manque de sport, une mauvaise hydratation, certains médicaments provoquent la constipation, abuser des laxatifs.

Il est également intéressant de savoir que notre tube digestif est étroitement connecté à notre cerveau par des fibres nerveuses et des neuromédiateurs.

Et il est bien connu que le ventre est notre « 2è cerveau » tant il est riche en neurones.

Si vous êtes donc sujet au stress et gérez mal la pression par exemple, vous perturbez inconsciemment les mécanismes de régulation de votre transit.

Résultat: vous êtes constipé régulièrement et c’est tout votre corps, votre bien être et votre état de santé général qui en font les frais.

Grâce à ces 4 techniques de massage ultra simples et à nos conseils pratiques, vous allez pouvoir dire adieu aux laxatifs et enfin faire la paix avec votre intestin.

Les automassages contre la constipation

Comme son nom l’indique, les automassages sont pratiqué par vous-même donc vous n’avez besoin d’absolument aucun matériel pour les effectuer, ni de personne pour vous masser.

Certaines techniques d’automassage peuvent ressembler à une séance d’abdos, pas de panique, c’est voulu !

Pourquoi ? Tout simplement car en renforçant (en douceur) votre sangle abdominale vous créez naturellement un massage sur les intestins qui vont se réveiller petit à petit.

1 – Le massage du ventre avec les deux mains

Allongez vous sur le dos et dénudez votre ventre.

Commencez par un massage léger en plaçant la paume de l’une de vos mains sur celui-ci et massez-le doucement avec le plat de vos doigts, en effectuant un petit cercle de droite à gauche, autour de votre nombril.

Faites quatre tours avec une pression progressive, de légère à forte.

Ensuite, utilisez cette fois-ci vos deux mains.

Placez une main sur votre abdomen et mettez l’autre main sur cette dernière. En gardant les deux mains l’une sur l’autre, massez votre ventre en décrivant de grands cercles, toujours autour du nombril, dans le sens des aiguilles d’une montre.

Il faut notamment masser de droite à gauche, afin de respecter le circuit du gros intestin.

Répétez cette étape 4 fois en appliquant une pression régulière.

2 – Massage des abdominaux

Couchez-vous sur le dos, puis relevez votre tête et posez les paumes de vos mains derrière votre tête afin de constituer un appuie-tête.

Gardez les jambes allongées et détendues au sol puis contractez les abdominaux au maximum et maintenez cette position pendant 20 respirations (inspirez et expirez par le nez lentement, en conscience).

Ensuite, restez sur le dos et appuyez-vous sur les avant-bras. Effectuez simplement des mouvements de battements de bas en haut sans poser le pied au sol. Là aussi faites cet exercice durant une vingtaine de respiration.

3 – Le pétrissage du ventre

Allongez-vous sur le dos, le ventre à l’air.

Grâce à votre pouce et à votre index, pétrissez légèrement le tour de votre ventre en alternant les deux mains.

Comme dans la technique de pétrissage pour les massages anti-cellulite, le principe est de soulever et de relâcher la peau de votre abdomen durant quelques secondes.

Placez votre main droite du côté droit de votre ventre et effectuez un mouvement de vague du côté droit vers le côté gauche en faisant rouler la peau sous vos doigts.

Refaites le même geste avec votre main gauche puis alternez ainsi vos deux mains, autant de fois que vous le souhaitez.

Pour terminer, placez la paume de vos mains à plat sur la partie basse de votre abdomen, la pointe de vos doigts se joignant juste en dessous du nombril (vous formez un triangle qui pointe vers le bas).

Gardez cette position 60 secondes, respirez progressivement, profondément et en conscience puis relâchez.

4 – Massage par points d’acupression

Dans la Médecine Traditionnelle Chinoise, l’acupression peut venir à bouts de nombreux maux simplement en stimulant certains points bien précis du corps.

En voici deux pour vous aider à lutter contre la constipation.

Point GI.11 ou Étang Sinueux:
Je le trouve où ? : Pliez votre bras et repérez la pliure au niveau du coude. Le point d’acupression se situe au bout de la pliure, près du coude.
Quel est le méridien concerné: Le gros intestin.
Comment faire ? : Massez en appuyant fortement et profondément avec votre pouce, dans le sens des aiguilles d’une montre pendant au moins 2 minutes. Répétez matin et soir.

Zu San Li ou Trois Lieues:
Je le trouve où ? : Sur le côté extérieur de votre tibia (jambe droite et gauche), à quatre travers de doigts au-dessous de la rotule. Pour le reconnaître c’est simple, c’est la zone qui bouge lorsque vous fléchissez le pied.
Quel est le méridien concerné: L’estomac.
Comment faire ? : Asseyez vous et fléchissez les jambes. Massez dans le sens des aiguilles d’une montre profondément avec votre pouce la zone concernée pendant au moins deux minutes. Répétez matin et soir.

Quelques conseils pratiques

Notre vie souvent sédentaire ne facilite pas le transit, car lorsque l’on est assis toute la journée, les intestins ne sont pas stimulés et s’endorment. Il faut donc les réveiller !

Vous l’aurez deviné (et parce que chez Vivifiant on aime bien le sport), il vous faut pratiquer une activité physique régulièrement.

Le simple fait de marcher 15 à 20 minutes tous les jours, et hop le tour est joué.

Privilégiez les escaliers, descendez deux stations de bus avant votre destination, ou si le temps le permets et que la distance est raisonnable, allez au travail à pieds.

En terme d’alimentation il est en général indiqué de consommer plus de fruits et de légumes verts en été, et plus de son, de céréales, de légumineuses (haricots verts, lentilles, soja) et de fruits de mer en hiver.

Manger au rythme des saisons est bénéfique à tous les niveaux. Pour vous, votre organisme et la planète (les tomates en plein hiver en Europe, ça ne fait pas sens).

Eviter les épices, les féculents, les graisses cuites et les excitants tels que l’alcool, le café ou le tabac qui ne font pas bon ménage avec vos intestins.

Le moment du repas est important et idéalement ils doivent être pris dans le calme et de manière régulière, en ne sautant aucun repas.

L’hydratation joue un rôle très important dans le transit. Boire un grand verre d’eau tiède le matin au réveil aidera votre intestin à se réveiller en douceur.

Tout au long de la journée, pensez à vous hydrater et à boire suffisamment pour que tous les éléments de votre corps soit balancés.

Du calme ! Et oui car lorsque l’on est stressé et sous-pression, la plupart du temps, ce sont le ventre et les intestins qui trinquent.

Accordez-vous du temps pour respirer calmement et pourquoi pas faire un peu de méditation en visualisant vos intestins et en leur insufflant de l’énergie pour les remettre en état de marche.

Lorsque vous vous massez, il est recommandé d’utiliser une huile végétale, type amande douce, abricot ou germe de blé à laquelle vous pourrez tout à fait ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles telles que le gingembre, grand allié de la digestion et de la constipation.

Le basilic tropical et le fenouil sont également d’une grande aide pour vous aider à débloquer vos intestins.

N’utilisez JAMAIS les huiles essentielles pures et non diluées et si vous êtes enceinte ou allergique, demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de vous lancer !

À propos de l'auteur

Pascal Meurice

26 ans, passionné par le bien-être et la santé, j'aime faire du sport et partager mes découvertes sur internet.

Laisser un commentaire