Les 4 Meilleurs Stéthoscopes de 2017: Guide d’Achat

 

Après des heures de comparaison et d’analyse entre plusieurs modèles, nous avons trouvé que le 3M Littmann Classic II était le meilleur stéthoscope.

1 – 3M Littmann Classic II: le top du top

3M Littmann Classic II

Voir le prix sur Amazon

Le stéthoscope 3M Littmann Classic II S.E est parfaitement destiné aux étudiants en médecine qui souhaitent ausculter de façon traditionnelle et se familiariser avec la membrane double fréquence.

Ce stéthoscope allie confort et robustesse de haut niveau.

Le plus grand pavillon est équipé de la membrane double fréquence qui vous permettra d’écouter les sons de hautes et de basses fréquences, par simple pression sur le pavillon, sans avoir à le retourner.

Le stéthoscope 3M Littmann Classic II S.E est équipé d’un double pavillon en acier inoxydable et d’une tubulure à simple conduit.

Le diamètres des pavillons est de 47 et 36 mm et la lyre est orientable pour un confort optimal.

Les embouts auriculaires sont étanches et clipsés pour une hygiène irréprochable et un entretien facile.

La marque Littmann produit des stéthoscopes depuis déjà 40 ans et est aujourd’hui le leader mondial incontesté dans ce domaine, elle fait partie du groupe américain 3M.

Le stéthoscope 3M Littmann Classic II S.E est l’outil idéal adapté à presque tous les domaines de la médecine et aucune erreur n’est possible en choisissant ce modèle.

2 – Spengler Simple Pavilion: chouchou du paramédical

Spengler Stéthoscope Pulse

Voir le prix sur Amazon

Le Stéthoscope Spengler Simple Pavillon est ergonomique et fonctionnel, il permet une prise en main idéale. Il est parfait pour la prise de tension, l’auscultation du cœur ou des poumons.

De par sa conception ce stéthoscope offre un confort et une écoute optimale qui ne sera pas perturbée par les bruits environnants car ses embouts apportent un grand confort et une parfaite étanchéité acoustique.

Ce modèle a largement été adopté par les étudiants en médecine, les infirmières et une grande partie du corps médical.

Le Stéthoscope Spengler Simple Pavillon est équipé d’un pavillon simple en laiton matricé chromé.

Le diamètres du pavillon est de 49 mm et la lyre est simple avec un ressort intégré.

Le Stéthoscope Spengler Simple Pavillon est un appareil de bonne facture avec un très bon rapport/qualité prix qui ne vous décevra pas.

3 – 3M Littmann Classic II Pédiatrique: idéal pour les enfants

3M Littmann 2122 Stéthoscope Classic II Pédiatrique

Voir le prix sur Amazon

Le stéthoscope 3M Littmann Classic II Pédiatrique se prête particulièrement bien à l’examen pédiatrique.

Ce modèle est pourvu d’un double pavillon traditionnel pour vous donner le choix d’utiliser les deux côtés.

Le stéthoscope 3M Littmann Classic II Pédiatrique est équipé d’une tubulure à simple conduit ultra performante et sa lyre est étonnante de légèreté.

Sa tubulure nouvelle génération conserve sa forme et sa souplesse même après avoir été pliée dans une poche et elle est fabriquée sans ajout de latex naturel, ainsi aucun risque d’allergie.

Cette nouvelle génération de tubulure dure plus longtemps et résiste mieux aux fluides cutanés et à l’alcool

Extrêmement facile à manier, le stéthoscope 3M Littmann Classic II Pédiatrique s’oriente aisément à la forme de vos oreilles.

Le stéthoscope 3M Littmann Classic II Pédiatrique est particulièrement adapté à l’auscultation des enfants et des patients de petite taille.

Grâce à son double pavillon, il apporte une grande sensibilité acoustique pour l’écoute des sons de hautes et basses fréquences.

La marque Littmann est largement utilisée par les étudiants en médecine et les professionnels de santé pour les auscultations cardiaques, pulmonaires et autres sons corporels des enfants.

Le stéthoscope 3M Littmann Classic II Pédiatrique est un appareil de très bonne facture et vous garantira un usage de qualité dans le temps.

4 – 3M Littmann 3200: la Rolls des stethoscopes

3M Littmann 3200NB Stéthoscope

Voir le prix sur Amazon

Pour ce dernier modèle, nous avons choisi de vous présenter un stéthoscope dernière génération. À savoir un appareil électronique.

Le stéthoscope électronique 3M Littmann 3200 est doté de la technologie de réduction des bruits ambiants et des bruits de frottement à l’amplification des sons.

Mais également la technologie Bluetooth et d’une toute nouvelle interface utilisateur pour atteindre un nouveau niveau de performance et de convivialité.

Ce modèle “dernier cri” de stéthoscope vous permettra de transmettre en temps réel les sons cardiaques et pulmonaires sur votre PC.

Grâce au stéthoscope électronique 3M Littmann 3200 vous pourrez enregistrer les sons, les réécouter, les visualiser sous forme graphique, les stocker et cela en toute facilité.

Le logiciel Zargis StethAssist fourni gratuitement en téléchargement vous aidera à gérer toutes ces fonctions en toute quiétude.

Ce stéthoscope est doté d’une amplification sonore jusqu’à 24 fois avec un niveau sonore réglable. Fonction très utile pour les faibles sons du coeur ou les poumons.

Grâce à sa technologie de réduction des bruits ambiants, vous beneficiez d’une qualité d’écoute sans faille et la réduction en des bruits est d’environ 85%.

Le stéthoscope électronique 3M Littmann 3200 possède un capteur sonore haute technologie qui est positionné au centre du pavillon et qui a été élaboré selon des spécifications rigoureuses de la marque 3M.

La tête de ce stéthoscope est fabriquée en acier inoxydable pour une durée de vie sans faille.

Il possède un écran LCD rétro éclairé qui facilitera la lecture des résultats.

Le stéthoscope électronique 3M Littmann 3200 est sans conteste le meilleur de sa catégorie et bien que son prix soit élevé, il vous garantira une utilisation de haute qualité et des résultats d’une extrême précision.

Comment bien choisir son stéthoscope ?

Pour faire le bon choix il est tout d’abord important de comprendre comment fonctionne un stéthoscope.

Un stéthoscope est un dispositif médical utilisé pour l’auscultation de patients.

Le tout premier stéthoscope à été inventé par Laennec en 1816 et ne ressemblait guère aux stéthoscopes actuels.

Le stéthoscope dans sa forme moderne est en grande partie dû aux travaux du Dr. Littmann dans les années 1960.

Il permet d’écouter les différents bruits que fait l’organisme et notamment ceux du cœur, des poumons, de l’abdomen et des vaisseaux ou encore l’activité foetale.

Ces “bruits” se distinguent en deux catégories:

– Les bruits physiologiques qui sont dits “normaux” et émettent des hautes fréquences.

– Les bruits pathologiques qui sont dits “anormaux” et émettent des basses fréquences.

Le son émis résulte de la vibration de molécules dans l’air, elles se groupent pour former des courbes de fréquences qui sont exprimées en Hertz.

Choisir un stéthoscope n’est pas une mince affaire car il faut prendre en compte bon nombre de critères pour s’assurer de la qualité de l’appareil et de sa durée de vie dans le temps.

Les critères à prendre en compte

  • Le pavillon: il s’agit de la partie qui se pose sur la peau du patient et c’est la partie la plus sensible d’un stéthoscope. La précision d’écoute dépendra en grande partie de la qualité du pavillon.

Il existe deux interfaces différentes de transmission et d’amplification des sons par résonance:

– le pavillon à cloche permet d’écouter les sons à basse fréquence, par exemple pour l’écoute des bruits carotidiens lors du diagnostic d’un AVC.
– le pavillon à membrane permet d’écouter les sons à haute fréquence, par exemple pour l’écoute des bruits ventilatoires.

Il existe deux types de pavillon:

– Le pavillon simple ou pavillon unique peut être à cloche ou à membrane.
– Le pavillon double permet d’écouter les sons à basse et haute fréquence avec le même stéthoscope. Il peut proposer deux pavillons à membrane ou un pavillon à membrane et un à cloche.

Les deux pavillons ont souvent des dimensions différentes, le pavillon le plus grand peut être utilisé pour les patients adultes, alors que le côté le plus petit est particulièrement utile pour les enfants ou les nourrissons.

Le poids du pavillon modifie également la propagation du son à la membrane. Plus le pavillon sera lourd, plus la propagation sera efficace.

  • La membrane: elle est positionnée sur le pavillon, c’est le récepteur du stéthoscope. Elle va capter directement les vibrations sonores émises par le corps.

Une membrane peut être dite simple ou double fréquence. La membrane double fréquence permet un spectre d’écoute plus large, en changeant simplement la pression exercée sur le pavillon par le praticien et permet d’écouter :

– les hautes fréquences avec une faible pression (bruits physiologiques)

– les basses fréquences avec une pression ferme (bruits pathologiques).

La taille de la membrane doit être adaptée à la zone à ausculter et dans le cas d’une auscultation pédiatrique on préférera une membrane de petite dimension.

La plupart des stéthoscopes possèdent une membrane ronde cependant certaines membranes ont une forme ovale qui permet une auscultation plus aisées des parties difficiles d’accès.

  • La tubulure: entre le pavillon et la lyre se trouve la tubulure, un tube souple généralement en PVC (on évite le latex en raison des risques allergiques). La tubulure peut être simple ou double. Une double tubulure contient deux conduits distincts et améliore la qualité d’écoute en transmettant indépendamment les sons pour chaque oreille. La longueur de la tubulure est une question de préférence personnelle et n’influe que très peu sur la qualité acoustique.
  • La lyre: La lyre est la partie métallique du stéthoscope, sur laquelle s’ajuste la tubulure. La lyre est composée de deux tubes auriculaires, d’un ressort de tension et d’embouts auriculaires. Cette partie ressemble à l’instrument de musique du même nom.
  • Le tube auriculaire: les embouts sont fixés sur cette partie métallique rigide et non déformable. Elle fait le lien entre les embouts et la tubulure souple. Les tubes sont solidarisés par un ressort de tension qui permet de régler l’écartement de ces derniers afin de l’adapter au mieux à l’utilisateur. On peut simplement ajuster la tension jusqu’au niveau le plus confortable en écartant les tubes auriculaires ou en les croisant pour les resserrer.
  • les embouts auriculaires : Les embouts vont se loger au niveau du pavillon auditif, Il est donc important d’utiliser des embouts de qualité et adaptés, dans la mesure où l’étanchéité du montage présume de la qualité d’écoute des bruits.

Les embouts peuvent être souples ou rigides. Les embouts souples offrent un meilleur confort, une bonne étanchéité, une plus grande durabilité.

Les embouts sont généralement amovibles par un système de clips ou de pas de vis, ceci permettant de respecter des règles élémentaires d’hygiène (changement d’embout entre utilisateurs, nettoyage) et d’utiliser différentes tailles d’embouts afin de choisir la taille la plus adaptée à l’anatomie de chacun.

Prenez également en compte ces trois critères de choix:

  • La praticité : votre outil doit correspondre à vos attentes. Une tubulure double et une membrane multi fréquences seront davantage utiles à un spécialiste qu’à un généraliste. Tout comme une membrane simple est tout à fait appropriée pour le domaine du paramédical.
  • L’efficacité : veillez à ce que la taille du pavillon soit adaptée au type de personne que vous auscultez car un pavillon adulte ne conviendra pas à un enfant et encore moins à un nourrisson.
  • La solidité : vérifiez bien que la tubulure ne présente pas de fuite et la lyre de craquement. La souplesse de la lyre sera aussi un gage de qualité et de confort.

A qui un stéthoscope est-il destiné ?

Le stéthoscope est LE symbole du docteur par excellence.

Cet appareil est connu de tous et l’on s’imagine que son usage est réservé aux médecins et au corps médical.

Mais comme le tensiomètre ou l’oxymètre, l’usage du stéthoscope tend à se démocratiser.

Aux étudiants en médecine

Vous venez d’avoir votre Bac, vous vous destinez à une carrière en médecine et à prêter serment à ce cher Hippocrate, bravo !

En vue des nombreuses années que vous allez passer à étudier et à mettre en pratique toute cette théorie, l’accessoire numéro 1 qui va vous accompagner jour et nuit sera forcément: un stéthoscope.

Il vous faudra choisir un appareil de qualité, qui sera fiable, robuste et que vous pourrez garder de nombreuses années en toute sérénité.

Au grand public

De nos jours bon nombre de personnes sont soucieuses de leur bien-être et de leur état de santé en général.

L’acquisition d’appareils médicaux longtemps utilisés par le corps médical est de plus en plus fréquente aujourd’hui et montre que tout un chacun se préoccupe de sa santé.

L’utilisation du stéthoscope n’est pas en reste. Les femmes enceintes pourront s’en procurer un afin d’écouter le coeur et les mouvements de bébé au cours de leur grossesse.

Si vous avez des problèmes de tension artérielle et que vous possédez un tensiomètre, l’utilisation d’un stéthoscope viendra en complément pour définir les valeurs systoliques et diastoliques. Il vous faudra simplement un brassard gonflable et un cadran de mesure pour visualiser les valeurs.

Entretien et maintenance

Voici quelques petits conseils qui vous aideront à bien entretenir et à bien utiliser votre appareil.

Nettoyage

Vous devrez bien sûr vous référer à la notice d’utilisation fournie avec votre stéthoscope.

Le stéthoscope se nettoye avec un produit adapté pour ne pas endommager la tubulure ou la membrane.

Les embouts auriculaires peuvent être nettoyés au savon mais pour éviter la transmission de microbes, vous pouvez utiliser un désinfectant.

Pensez à démonter de temps en temps la membrane pour vérifier le matériel.

Comment bien utiliser son stéthoscope ?

Même si le stéthoscope est un appareil médical disponible à l’achat pour tous, il ne remplacera jamais une consultation médicale et le diagnostic d’un médecin.

Ne jouez jamais “au docteur” si vous sentez que vous ou l’un de vos proches êtes en danger, consultez en urgence un professionnel de santé en cas de doute.

Comment utiliser un stéthoscope ?

Le stéthoscope se porte dans un sens précis, à savoir les embouts doivent pointer vers le patient, donc dirigés vers l’avant.

Voici les conditions d’examen à respecter lors de l’auscultation pour un résultat optimal :

– Installez-vous dans un environnement silencieux.

– Utilisez un stéthoscope de qualité pour un diagnostic fiable.

– Assurez-vous du bon état du stéthoscope.

– Utilisez des embouts auriculaires adaptés à vos oreilles.

– Nettoyez et désinfectez votre stéthoscope régulièrement après chaque utilisation.

– Positionnez correctement la lyre. Les stéthoscopes disposent d’une lyre prévue pour être portée selon un angle anatomique, orienté vers le canal auriculaire de l’utilisateur. Un mauvais port de la lyre peut entraîner une réduction partielle et parfois même complète de la performance acoustique.

– Réglez le mode d’écoute: avec un stéthoscope double pavillon, l’utilisateur doit tourner le pavillon pour ouvrir ou régler la cloche ou la membrane. Le changement est audible par un petit “clic”. Si la membrane est ouverte, la cloche sera fermée, empêchant les sons de passer à travers, et vice versa.

Les différents types d’auscultation

Il existe différentes auscultations réalisables avec un stéthoscope afin d’écouter les bruits produits par les organes du corps humain, notamment ceux émis par le cœur, les poumons, le tube digestif, les carotides et les artères fémorales.

  • L’auscultation pulmonaire: l’auscultation des poumons vise à écouter et à interpréter les différents bruits du passage de l’air pendant les cycles ventilatoires.

Elle s’effectue sur les faces arrières du thorax (dont les bases à la partie basse), les faces latérales et antérieures du thorax.

En appuyant légèrement la membrane à même la peau, on écoute ainsi le murmure vésiculaire. Lorsqu’il est physiologique, il est perceptible sur toute la durée de l’inspiration et pendant le premier tiers de l’expiration.

Les principales anomalies sont les râles sibilants, les râles crépitants ou les ronchi ainsi que les silences auscultatoires.

En cas de doute, prenez conseil auprès de votre médecin ou pharmacien.

  • L’auscultation cardiaque: Si vous ou l’un de vos proches souffrez de problèmes cardiaques et que vous n’êtes pas un professionnel de santé, il est conseillé de ne pas pratiquer vous-même une auscultation cardiaque mais de vous rendre chez votre médecin.
  • L’auscultation vasculaire: la cloche placée sur le trajet des artères carotides permet de déceler des souffles caractéristiques de sténoses (modification anatomique qui se traduit par le rétrécissement d’un canal ou d’un vaisseau).

Utilisé conjointement avec un brassard de pression non invasive, le stéthoscope sert à mesurer la pression artérielle.

Là aussi en cas de doute, contactez votre médecin.

  • L’auscultation abdominale: En plaçant la membrane du stéthoscope au niveau de la sphère abdominale vous pourrez écouter les bruits hydro-aériques intestinaux. Utile afin de dépister une occlusion ou une paralysie du tube (absence de bruit).

A contrario, la présence de bruits peut témoigner d’un fonctionnement normal ou par exemple de la bonne position d’une sonde gastrique.

Ces différentes auscultation sont données à titre d’exemple. Si vous n’êtes pas qualifié pour établir un diagnostic, ne prenez aucun risque et rendez-vous chez votre médecin ou pharmacien en cas de doute ou d’urgence.

J’espère que ce guide d’achat des meilleurs stéthoscopes vous aura aidé à faire votre choix.

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les mettre en commentaire. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

À propos de l'auteur

Pascal Meurice

26 ans, passionné par le bien-être et la santé, j'aime faire du sport et partager mes découvertes sur internet.

Laisser un commentaire